Actualités > Adaptations

Max et les maximonstres : la suite dans un livre illustré

Retour chez les monstres

Le jeudi 27 juin 2013 à 16:48:27 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Si le public veut connaître l'histoire de Max, lorsqu'il aura 30 ans, il est possible de participer financièrement à la création du projet Back to the wild, la suite de l'histoire inventée par des auteurs britanniques contemporains. Les dons sont récoltés sur la plateforme de financement collaboratif  Kickstater. J-15 pour le temps restant !

 

précédent

image

image

image

suivant

 

 

Comme indiqué par nos copains d'ActuaLitté, les créateurs de Back to the wild se sont inspirés du livre de Maurice Sendak Where the Wild Things Are (Max et les maximonstres). «Mon idée était de raconter ce qui est arrivé après que Max soit retourné à la maison», explique l'auteur George O. Todd. «Le but n'est pas de créer un pastiche, ni de faire une copie, mais de créer quelque chose de plus substantiel que ça».

 

Après s'être échappé de sa chambre, le petit graçon désobéissant part découvrir le monde des maximonstres, puis retourne chez lui. Qu'est-il arrivé après ? Dans Back to the wild, sa fille Sophie va vouloir savoir ce qui s'est passé. Elle va plonger à son tour dans l'univers des maximonstres, entourée de multiples animaux étranges. Les deux artistes se sont attachés à respecter l'univers poétique propre à Max et les maximonstres de Maurice Sendak.

 

Les choses ont changé : depuis Max a grandi et est devenu papa. «C'est notre commémoration dédiée à Sendak». George O.Todd parle d'un hommage rendu à l'écrivain qui écrivit l'un des plus grands classiques de la littérature jeunesse. L'objectif de l'auteur et de Riche Berner, un illustrateur freelance, est de garder l'esprit du premier livre publié en 1963.

 

«Nous serons très heureux» avoue l'auteur, à l'idée de voir le public contribuer au projet via Kickstater. £25 000 sont attendus pour publier une édition limitée de Back to the wold, the illustrated poemÀ ce jour, la plateforme collaborative compte 18 partisans pour ce projet et £603 engagés. Mais c'est loin d'être assez. La date limite approche pourtant : c'est le 12 juillet 2013...

 

Mais qu'en aurait pensé l'écrivain et illustrateur américain, décédé l'année dernière ? Pas certain qu'il se réjouisse dans sa tombe, à en croire les propos rapportés dans Straight Talk, une interview vidéo pour Tate (groupe britannique de musées d'art contemporain) : «Les gens disaient : ‘Pourquoi n'avez-vous pas écrit les Maximonstres 2 ? Maximonstre 1 était un tel succès'. Allez au diable. Je ne suis pas une pute. Je ne fais pas ce genre de choses».

 

Il se pourrait même, si le projet se réalise et fonctionne bien, qu'un ebook de Back to the wild soit vendu à l'avenir. 

 

Le projet :

 

 

L'interview de Maurice Stendack en 2011 :

 

Sources : Mediabistro , Kickstater , Black Book

Pour approfondir

photo Lauren Muyumba

   

Lauren Muyumba, journaliste apprentie. Encre ouverte sur le monde, bille de motivation, plume d'esprit, support web.

 

Mots clés :
Max et les maximonstres - Back to the Wild - Maurice Sendak - crowdfunding

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

facebook

Désinscription

Est-ce que vous avez repéré sur le site, l'un de vos cadeaux de Noël ?

 

 

 

 

Voir les résultats

© 2007 - 2014 - actualitté.com